3 conseils pour bien choisir son logiciel SaaS

Aujourd’hui une vidéo pour parler des quelques points importants à bien prendre en compte lorsque tu veux mettre en place un logiciel d’entreprise. Je parle de logiciel dans le cloud, de logiciels en mode Software as a Service. Ce n’est pas tout à fait la même chose, mais on ne va pas rentrer dans les détails.

On va se concentrer sur les points à bien prendre en compte pour ne pas se planter et hop c’est parti. L’idéal serait de pouvoir faire un test exhaustif mais ce n’est pas toujours possible. Un test exhaustif c’est long et ça demande beaucoup de ressources car il faut mettre en place un jeu de données représentatif.

Prenons l’exemple d’un logiciel de gestion notes de frais parce que ça parle à tout le monde. Cela ne sert à rien de tester ton logiciel de notes de frais en créant un seul utilisateur et en saisissant une ou deux notes de frais.En faisant ça, tu vas te concentrer uniquement sur l’aspect visuel sur le fait que le logiciel est sympa, qu’il est « user friendly » mais tu ne vérifiera pas s’il correspond à tes besoins.

Pour tester le logiciel, il faudrait créer autant d’utilisateurs qu’il y en aura à la fin et importer des centaines, voire des milliers de notes de frais pour voir comment le logiciel se comporte dans la vraie vie. Tu seras prêt à vérifier si tu peux récupérer tes données dans son logiciel de paye ou ton logiciels RH, et tester les fonctionnalités de reporting. Donc si tu n’as pas le temps ni les moyens de faire un test exhaustif de ton logiciel, voici trois points à prendre en compte pour ne pas te tromper.

1 : Appel le service client

Pour moi ce qui est important c’est de
pouvoir appeler l’entreprise et de voir comment ça se passe. Je ne parle pas d’appeler le service commercial parce qu’avec un service commercial ça se passe toujours très bien et tout est merveilleux. Je te parle d’appeler le service client ! Les gens qui vont te répondre quand tu auras un problème ! Comme ça tu pourras voir combien de temps les gens mettent à te répondre, voir si c’était un numéro normal ou un numéro surtaxé, et surtout quels sont les horaires pendant lesquels qui peut appeler. Et surtout, si ont dit que tu ne peut pas appeler la hotline si tu n’est pas déjà client, c’est mauvais signe !

2 : Demande à parler à un technicien

Ensuite il faut savoir que pour tous ces logiciels dans le cloud, il y a beaucoup de marques blanches. C’est à dire que l’entreprise qui te vends le logiciel ne l’a pas fabriqué. En fait, elle a racheter un logiciel générique sur lequel elle a collé son logo ! C’est difficile de s’en apercevoir mais un bon moyen c’est de demander à organiser un point technique avec ton service informatique, même si tu n’as pas de service informatique ! Si la société n’est pas capable de trouver quelqu’un pour parler technique, c’est très très mauvais signe ! Les questions techniques que tu peux poser sont par exemple :

Quel est le langage de programmation ? Où est hébergée la solution ? Est-ce qu’il y a des serveurs de secours ? Comment sont sauvegardées les données ? A chaud ? A froid ? Est-ce que je peux récupérer une sauvegarde de mes données ? Est-ce que vous pouvez la transférer automatiquement par FTP ?

Enfin, il y a des tonnes de questions à poser pour s’apercevoir si tu n’as pas un commercial déguisé en technicien, en face de toi… Le dernier élément, c’est le prix ! On veut tous avoir la meilleure qualité pour le plus petit prix, mais il y a quand même un lien entre la qualité et le prix. Je m’explique.

3 : Vérifie que le prix est cohérent avec le service proposé.

Combien faut-il de clients à une société qui vend des logiciels pour quelques dizaines d’euros par mois pour être rentable ? Et bien la réponse, c’est : beaucoup ! 500 clients à 10 euros par mois ça ne permet pas d’entretenir une grosse équipe ! Et évidemment, tu vérifies les informations que tu vas trouver sur le site de l’éditeur. Par exemple un éditeur qui t’annonce qu’il a des milliers de clients mais si tu vas voir sur societe.com, tu te rends compte que la société a un ou deux salariés et ne publie pas ses comptes depuis plusieurs années, c’est pas forcément très bon signe… Il y a beaucoup plus de détails dans le livre « pas de place pour le hasard », mais si tu vérifies systématiquement ces trois points, tu n’auras pas de problème.

1) Appel le service client

2) Demande à parler à un technicien

3) Vérifie que le prix est cohérent avec le service proposé.

Si tu as déjà eu une expérience malheureuse avec un logiciel à la limite de l’escroquerie n’hésite pas à le poster en commentaire, ça servira certainement à plein de monde ! N’oublie pas de t’abonner à cette chaîne si ce n’est pas déjà fait, et de cliquer sur la petite cloche pour être averti des prochaines vidéos. En tout cas, tu es sur la bonne voie pour réussir la transformation numérique de son entreprise. Parce que tu le sais, la transformation numérique, c’est maintenant ! C’est ici ! Et je peux t’aider.