Les risques du télétravail pour la sécurité

de votre système d’information

On est passé en quelques jours d’une simple crise sanitaire à une catastrophe sanitaire, économique et sociale. Après les premiers jours de réorganisation dans l’urgence, il est assez intéressant de se poser, et de regarder la maturité digitale des entreprises.

La transformation digitale c’est le fait de transformer ses process et son business model en s’appuyant sur la technologie. La maturité digitale, c’est sa capacité à mobiliser la technologie. Je ne vais pas rentrer dans le détail des différents niveaux de maturité technologique mais regardons 4 point en détail quand on parle de passer au télétravail ! C’est parti ! 1, communiquer à distance, 2, accéder et gérer ses données à distance, 3, contrôler, évaluer et mesurer et 4, la sécurité !

1 : la capacité à communiquer à distance

Ça c’est vraiment facile ! Il existe de nombreux outils pour garder le lien à distance. On va retrouver par exemple les outils de visioconférence, les outils de gestion de tâches, ou les outils de messagerie instantanée. Ce sont des outils très peu onéreux, avec des licences de quelques euros par utilisateur, et ce sont des outils très faciles à mettre en place. Leur usage est super simple et le fait que maintenant, tout le monde est habitué à communiquer de façon numérique à titre personnel, rend leur utilisation naturelle.

2 : accéder et gérer ses données à distance.

Là on est sur un domaine beaucoup moins bien maîtrisé. Autant il est facile de mettre en place un outil de visioconférence en quelques minutes, autant quand il s’agit des données, si l’entreprise est un petit peu en retard sur le sujet, ça peut être beaucoup plus compliqué ! Dans beaucoup d’entreprises, le partage de données se limite à un disque partagé. C’est déjà assez moche en général, mais quand on veut l’étendre à l’accès à distance, on comprend vite pourquoi c’est limité. Mettre des données dans le Cloud, je le rappelle, c’est déporter une partie de son infrastructure pour pouvoir y accéder via internet. D’ailleurs je rappelle la petite vidéo sur la différence entre le Cloud et le SaaS : Software as a Service. Donc pour mettre ses données dans le Cloud, même si en termes de coûts concernant le stockage, cela reste raisonnable, il y a de nombreuses autres choses qui rentrent en compte. Il va falloir mettre une couche d’accès à ces données, une couche de synchronisation, et évidemment, une couche de sécurité ! C’est compliqué parce que un petit peu technique, et l’addition peut vite s’envoler. Et encore, on est au niveau zéro de l’accès à ces données à distance. Parce que accéder à ces données sans logiciel, c’est un petit peu compliqué… Evidemment la solution, c’est le SaaS ! (software as a service). Mais la migration d’un logiciel en général c’est toujours un petit peu long et un petit peu compliqué. Même si a BusinessWidg on est capable de faire beaucoup de choses en quelques jours il y a quand même du boulot !

3 : Contrôler, mesurer et évaluer

Là, ça devient compliquer pour les entreprises qui sont restées sur des modes de management un petit peu anciens. Les micro-managers et ceux qui pensent que présence à rime avec productivité, vont devoir sortir de leur zone de confort et risquent de passer un mauvais moment. Il faut mettre en place des indicateurs précis pour pouvoir évaluer l’efficacité du travail à distance ! L’intérêt du travail à distance, c’est de pouvoir donner un petit peu plus de liberté et un peu plus d’autonomie aux collaborateurs, mais encore faut-il être capable de voir comment cela se traduit en termes d’efficacité. Un outil simple et efficace de reporting prend toute sa place ! C’est indispensable ! Et j’en profite pour te rappeler que BusinessWidg à un outil de reporting absolument fabuleux !

4 : La sécurité

Alors là, c’est la catastrophe la plus totale ! Il faut bien comprendre que permettre l’accès à ces données à distance, c’est potentiellement ouvrir une brèche dans son système d’information. Et pour deux raisons. D’abord parce que si vous accédez à vos données depuis un ordinateur non sécurisé qui est potentiellement infecté ou compromis cela est une véritable catastrophe ! On l’a vu précédemment, c’est assez simple et rapide de mettre en place des outils pour travailler à distance. Mais si les collaborateurs accèdent à votre système d’information depuis leur ordinateur personnel sur lequel il y a potentiellement des logiciels crackés pas d’antivirus, ou qu’il est utilisé pour aller sur des sites non recommandables, chances pour que le mot de passe qu’ils utilisent pour se connecter soit récupéré directement par des personnes très très mal intentionnées. Ensuite le fait travailler uniquement à distance dans un cadre qui est complètement nouveau cela favorise la réussite des attaques de phishing ou l’infection par une pièce jointe attaché à un mail. Donc franchement c’est très important que vos logiciels SaaS aient des mécanismes renforcés d’authentification.Et surtout, il faut sensibiliser et former vos collaborateurs. Car la transformation numérique est une route longue et difficile, mais aussi une route dangereuse ! Concernant la maturité digitales des entreprises, il est important de pouvoir travailler à distance. Et cela peut être assez rapide d’un point de vue purement logistique, mais attention à bien prendre en compte les aspects de management et la sécurité ! Et évidemment pour faire progresser la maturité digitale de son entreprise, il faut se former !

Et s’il y a une seule chose un tout petit peu positif dans cette catastrophe, c’est que c’est le moment idéal pour se pré-inscrire à la masterclass « diriger dans un monde digital ». Les pré-inscriptions gratuites peuvent se faire à masterclass@businesswidg.com

Comme nous proposons dans cette masterclass un accompagnement personnalisé, il n’y aura pas de place pour tout le monde ! Alors, à vos claviers !